N°125 / Plaisir du récit et bonheur du mensonge

Les humains appartiennent à une espèce narrative. Savoir raconter et savoir écouter des histoires sont des fondamentaux de l’humanité. Les enfants baignent dans ces pratiques narratives, apprennent à les élaborer et deviennent très vite des « racontants ». Pour autant qu’autour d’eux se trouvent des personnes capables de prêter attention à leurs récits. Ils sont d’ailleurs des spécialistes de l’histoire adressée. Ils racontent facilement des histoires de violence quand l’auditoire en est friand, des histoires d’héroïsme, avec des enchaînements particulièrement invraisemblables, quand c’est ce qui marche. L’histoire que l’on dit fait monde et nous fait appartenir au monde.

Parution prévue : janvier 2018