N° 129 / Une inconditionnelle hospitalité

Demain, que pourrait-être un accueil sans réserve des jeunes enfants ? Que les parents travaillent ou non, ne conditionnerait plus le droit à une place dans une structure collective. La rareté des places ne condamnerait plus les parents à une approbation factice d’un travail éducatif misérable. Les professionnel×le×s se mettraient à une parole publique de leur travail, créeraient des actions pédagogiques et débattraient de leurs effets. En gros, les éducs participeraient à la production d’un savoir sur leur métier et confronteraient leurs propos à ceux que tiennent les expert×e×s. La sempiternelle opposition théorie-pratique s’essoufflerait par obsolescence et nous en aurions enfin fini avec les lamentations sur la non-reconnaissance d’un travail enferré dans la sphère domestique…

Parution prévue : mai 2019