N°132/L’anormalité contre la normalité

A quoi peut bien ressembler un enfant « normal » ? La normalité a cet air d’universel auquel tout le monde se réfère, mais, quand on fouille un peu, on ne découvre que des bribes de vies normales au milieu d’un enchevêtrement d’anormalités.

Il en est pourtant qui tiennent à une idée de la norme qui serait mesurable et que l’on graverait dans les tables de la loi.

Max est normal pour manger et anormal pour dormir ; Marie mange très bien et dort comme une bienheureuse, mais c’est une furie dépressive pour la séparation. Il y a toutes celles et ceux qui ont trois mamans, autant de papas et une kyrielle de mémés. Il y a celles et ceux qui n’habitent pas dans des maisons, qui ne savent pas nager, mais qui savent raconter… Tout cela ne dit rien encore de ce que peut être un×e éduc normal×e.

Parution prévue : mai 2020